Chapellerie Sire

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Appaméens ont du talent : aujourd’hui c’est la chapellerie

Quand on rentre dans la chapellerie Sire ce qui frappe le plus, ce sont les couleurs et la diversité des couvre-chefs proposés ! Il y a en pour tous les goûts toutes les occasions et toutes les têtes !

 Mme Jacqueline Sire propriétaire de la boutique et descendante de cinq générations de chapeliers, aime à parler de son métier et de sa famille, car les deux sont intimement liés depuis 150 ans ! C’est son grand oncle maternel qui crée en 1870 la première fabrique de casquettes à Mazères, pays de  la casquette et du chapeau. Pensez donc on dénombrait quatre chapeliers rien que pour Mazères ! On dit « casquettier », un métier aujourd’hui disparu car à l’époque, tout était cousu à la main. Tout le monde portait des casquettes ou des chapeaux et ma grand-mère allait les vendre sur les marchés avec une charrette et un cheval. Mes parents en plus du magasin possédaient deux camions pour se rendre sur les marchés. Aujourd’hui la mode du chapeau est tout autre, mais j’ai une clientèle fidèle et je me rends régulièrement dans des salons ou des foires pour faire connaître mes modèles.

Le magasin de Pamiers est sis au même endroit, dans la rue Gabriel Péri, depuis plus de quarante ans. Un magasin ou de grandes étagères en bois grimpent jusqu’au plafond ; elles supportent au dernier étage une magnifique collection de boites à chapeaux en carton peint. Ici on vend des coiffures pour hommes femmes et enfants. Il existe autant de modèles différents et autant de styles donc de fabrications différentes qui toutes témoignent d’un réel savoir-faire : on y trouve des bérets (dont le fameux béret ariégeois, le béret basque et le béret Sire fabriqué avec de la laine de mouton mérinos ) des canotiers (on pense bien sûr à Maurice Chevalier), le haut de forme (symbole du gentleman cambrioleur Arsène Lupin ), l’andalou, les chapeaux de cowboy (dont le célèbre Stetson popularisé par Buffalo Bill), le Borsalino (porté magnifiquement par Alain Delon), et même des casques en cuir pour chauffeurs de voitures ou de motos de collection. Sans oublié le fameux « Panama » dont la spécificité est d’être tressé très serré avec de fines fibres végétales presque blanches, originaires d’Équateur et dont on dit qu’il faut 3 mois pour en fabriquer qu’un seul ! Le magasin propose une vraie collection de casquettes de styles et de matières différents de quoi satisfaire la clientèle la plus exigeante, des chapeaux de pluie chamarrés et drôles, des bobs, des bonnets enfin des turbans colorés en fibre de bambou. Le magasin propose également des gants et des écharpes et des carrés de soie qui offrent à l’œil un beau camaïeu de couleurs. Mme Sire aime à confectionner sur mesure, des chapeaux, des capelines, des bibis, ou des calots pour les mariages. Un travail qui lui plaît beaucoup, car la réalisation est à chaque fois différente et personnalisée pour coller au plus prés aux désirs de la future mariée et l’assortir à sa robe.

Bref vous arriverez toujours à vous dénicher une coiffe à votre convenance d’autant que Mme Sire sait écouter les clients et les conseiller avec tac et patience.

catherine Pitat

catherine Pitat

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter

Vous avez la possibilité de vous désabonner par simple clic.