Fransac

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un magasin incontournable en centre-ville de Pamiers !

La société Fransac a été créée en 1974 par M et Mme Alain et Marie-France Bigou avec trois magasins de maroquinerie/ bagagerie à Lavelanet, Foix et Pamiers. Nous sommes reçus par Élisabeth Cance qui parle non pas de son travail mais de sa passion. Elle a suivi une formation en bijouterie mais le hasard et sa rencontre avec le propriétaire du magasin en 1999, lui a fait prendre le risque d’acheter le fonds de commerce qui allait fermer au 9 rue Gabriel Péri. Un choix qu’elle ne regrette absolument pas. Elle s’est d’abord formée par M et Mme Bigou, car je n’y connaissais pas grand-chose dit-elle dans les cuirs, la peausserie, la confection des sacs et les marques. Elle fait d’abord agrandir son magasin et travaille depuis 20 ans avec Danièle la responsable du magasin de Pamiers. Danièle conseille très bien les clients et sait les aider avec discernement quand ils hésitent. Le choix des produits en magasin est grand ; car on y trouve de la maroquinerie et des accessoires pour les femmes, pour les hommes, pour les enfants et adolescents avec les sacs d’école et les trousses, enfin la bagagerie pour les voyages. Élisabeth tient à nous montrer quelques produits phare comme le fameux « sac du berger » un intemporel véritable héritage des sacs utilisés par les bergers transhumants du sud de la France ; et fabriqués artisanalement en Aveyron. Les marques sont 100 % françaises comme Lonchamp ou Lacoste et de préférence locales comme les ateliers Berthille à Mazamet ou Forest à Graulhet dans le Tarn et tous deux labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant. Un gage de qualité et d’un vrai savoir-faire explique Élisabeth. Elle dit encore que être présente au centre-ville de Pamiers c’est participer à la vie de la cité car même si durant le 1er confinement son chiffre d’affaires a été nul, les clients ont été au rendez-vous pour les fêtes de Noël ! Son activité  est repartie à la hausse ; souhaitons que le covid-19 ne vienne pas l’entraver une nouvelle fois !

catherine Pitat

catherine Pitat

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter

Vous avez la possibilité de vous désabonner par simple clic.