Mille et un rêves

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un rêve de petite fille

Cette fois c’est Patricia qui nous reçoit dans sa belle boutique « Milles et un rêves » au 38 rue Victor Hugo. On y découvre de somptueuses robes de mariées des robes de soirée, de réception ou de cocktail, des robes de petites filles de 3 mois à 12 ans, enfin des costumes pour hommes. Cela fait deux ans que Patricia a ouvert son magasin : « nous en avions assez mon mari et moi de la vie parisienne, nous sommes tombés amoureux de l’Ariège et nous avons décidé de nous installer à Pamiers où nous avons ouvert un restaurant Le Tuga et cette boutique. Un rêve de petite fille en somme» Le conseil dans ce genre de commerce est essentiel voire primordial car en général la jeune femme (souvent accompagnée de sa mère ou de sa meilleure amie) qui pousse la porte de ma boutique, a déjà en tête une idée assez arrêtée de « sa » robe qu’elle imagine très souvent blanche et longue ! Explique Patricia. Mais des modèles et des formes de robes il y en a des centaines. Il faut donc que la robe corresponde à la morphologie de la personne ! Les collections des robes exposées en boutique viennent d’Espagne : la plupart sont longues avec ou sans traîne, dos nu ou pas, avec ou sans manche, moulantes ou au contraire très juponnées, avec ou sans dentelles ou perles, structurées ou fluides, portées avec ou sans voile et réalisées dans des tissus très variés. Les essayages sont nombreux et il peut se passer de nombreux mois entre le premier passage en cabine, le choix de la robe et la finition de la dernière retouche. Patricia travaille avec une couturière retoucheuse attitrée Iris Couture. « Il est impensable qu’une de mes clientes sortent de mon magasin en n’étant pas complètement enthousiaste de son achat : c’est elle qui sera la reine de cette journée qui doit être en tous points, réussie. » Mais l’épidémie du Covid-19 a annulé pratiquement tous les mariages, mettant en difficulté tous les gens qui travaillent autour de ce thème. Espérons que 2021 soit une année plus clémente et que les cérémonies de mariage repoussées pourront avoir lieu afin que les somptueuses robes qui dorment sous des housses du magasin de Patricia puissent s’animer.

catherine Pitat

catherine Pitat

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter

Vous avez la possibilité de vous désabonner par simple clic.